Facebook
Google+
Twitter
LinkedIn

58e Congrès de la FEGAFOOT : Pour une nouvelle dynamique de développement du football national

Conformément aux Statuts de la Fédération Gabonaise de Football, la grande famille du football national s’est réunie le samedi 22 décembre 2018 à la faveur de son 58e Congrès – Ordinaire – dans la commune d’Akanda afin de dresser le bilan des activités de la saison 2017-2018.

Les délégués des 9 ligues provinciales, des 14 clubs de 1ère division et des associations affiliées ont ainsi vu le Secrétariat Général de la fédération leur présenter le rapport d’activités comptant pour la saison écoulée ainsi que les perspectives pour le compte de la saison sportive 2018-2019. Dans son adresse aux Congressistes, M. Jean Paul TCHIBINDA (Secrétaire Général de la FEGAFOOT) a notamment décliné le rapport d’activités qui s’articulait autour des pans suivants : la Grande famille du football gabonais (partenaires internationaux et nationaux), les Compétitions (nationales et internationales), l’administration fédérale (Secrétariat Général et Départements), les activités des membres (ligues provinciales, clubs et associations affiliées) ainsi que les perspectives.

Intervenant pour présenter le rapport financier pour l’exercice clos au 31 décembre 2017 x, M. Sylvestre ENGOHANG (Chef du Département Finances) a indiqué que le bilan financier de la fédération s’est chiffré comme suit :

Recettes 2017 : 674 366 365 FCFA     Dépenses 2017 : 644 459 405 FCFA

Au titre du budget prévisionnel 2018-2019 , les recettes sont estimées à 982 425 000 FCFA et les dépenses à 835 710 950 FCFA

Répondant, pour sa part et au nom du Comité Exécutif de la FEGAFOOT, aux nombreuses préoccupations fortes des délégués le Président fédéral, M. Pierre Alain MOUNGUENGUI, a notamment fait les annonces suivantes :

  • Instauration par la FIFA d’une nouvelle version du Programme Forward qui remplace celle adoptée en 2016
  • Mise en place d’une commission chargée de réviser les Statuts de la FEGAFOOT dont l’objectif notamment d’adapter nos textes fondateurs à ceux de la CAF et de la FIFA en constante évolution mais aussi tenant compte des réalités que nous impose l’évolution de de notre football.
  • Réforme par la Confédération Africaine de Football du fonctionnement de l’UNIFFAC et de l’ensemble des Unions Zonales membres. Des Statuts-types ont été élaborés et prévoient désormais que le mandat du Président soit de deux ans renouvelable une fois,  la fonction de Secrétaire Général soit remplacée par celle de Directeur Exécutif et que celui-ci , pour le cas de l’UNIFFAC, ne soit plus systématiquement un ressortissant du pays abritant le siège. Siège que garde toujours le Gabon en ce qui concerne la zone Centre. Un appel à candidatures sera lancé par la CAF pour recruter le futur Directeur Exécutif de l’UNIFFAC dont le logement et la rémunération seront assurés par la Confédération Africaine de Football.
  • Instauration de nouvelles formules pour les compétitions nationales (Championnats féminins, de jeunes, Tournoi de la montée en D2 Professionnelle etc)

Les rapports d’activités et financier ont été adoptés à l’unanimité par les délégués. Un prochain Congrès est prévu en mars-avril 2019 afin d’entériner les modifications qui seront apportées aux Statuts fédéraux selon le souhait des délégués et sur proposition du Comité Exécutif. .